Temps de lecture Prix Difficulté On aime... Date de sortie
7 h 6,30 € 1/5 3/5 2013

LE PITCH

Fleur de Tonnerre, c’est le surnom donné par sa mère à Hélène Jegado quand elle était petite fille. Dans la Basse Bretagne du XIXème siècle, l’enfant, bercée de légendes et de croyances celtiques, se prend pour l’Ankou, le voleur d’âmes. Se faisant embaucher comme cuisinière, elle parcourra la Bretagne tout au long de sa vie, un périple parsemé des cadavres arseniés.

SI TU VEUX MON AVIS…

Avec une verve chatoyante, Jean Teulé romance la vie de la plus grande empoisonneuse connue, de son enfance à son exécution en 1852. Sans chercher la moindre justification, il manie humour noir et ironie pour rendre cette histoire absolument jubilatoire. On pardonne les quelques longueurs de ce roman qui se lit avec un plaisir malicieux.

Un joli coup de cœur.

QUELQUES MIETTES…

« Sur la table trône un pain de seigle près d’un couteau en forme de faucille. Fleur de tonnerre caresse la lame d’un doigt tandis que sa seconde tante maternelle déplore :
— Pauvre gamine… Mes deux sœurs : ta mère, puis ta marraine.
— En plus, regrette Fleur de tonnerre, je venais de lui faire un petit gâteau que j’ai inventé. Je n’ai même pas pu savoir si elle l’a trouvé bon. J’en avais aussi prévu un pour l’abbé Riallan mais avec tout ça j’ai oublié de le lui donner à manger. Je l’ai apporté dans mon bissac. Tu veux le goûter ?
— Tu as mis à l’intérieur des amandes pilées, hein ?
— Il y en a aussi. »

Fleur de tonnerre, Editions Pocket, 264 pages, format Poche