sands-of-time (2) 16 h piggy-bank (2) 8,20 € screaming (2) 1/5 heart-beats (2) 2/5 calendar (2) 2011

LE PITCH

Dans la petite ville de Bath, une adolescente est retrouvée violée et assassinée. Une enquêtrice, aussi névrosée qu’obstinée, prend en charge cette affaire qui la replongera dans les affres de son tumultueux passé.

SI TU VEUX MON AVIS…

Un thriller au début assez traditionnel qui prend rapidement une dimension abracadabrante au fil des chapitres lorsque se retrouvent mêlés à l’enquête la sœur de l’enquêtrice, sa nièce, un producteur de porno trash qu’elle a croisé au cours de ses errances de jeunesse, les amis de sa nièce, et j’en passe. A trop vouloir mélanger intrigues policières et familiales, le récit perd farouchement en crédibilité. Il n’en reste pas moins, qu’avec un peu d’indulgence, Les lames, qui ne marquera pas les annales de la littérature policière, se laisse lire, sans effort et plutôt agréablement.

UN P’TIT MORCEAU, C’EST CADEAU !

« Ils ressortirent et entreprirent de répartir les morceaux en huit tas. Steve avait une pince dont il se servit pour arracher quelques dents de la mâchoire brisée de Goldrab. Faute d’étau, il la serra entre ses genoux afin de la maintenir solidement. Sally, qui prenait des photos avec le portable de Steve, entendait à chaque dent tirée de son alvéole un craquement qu’elle n’oublierait jamais, elle le savait. Sur une perceuse, il fixa un accessoire doté d’une lame hélicoïdale destinée à mélanger de la peinture, puis ils remplirent un seau de chair et de tendons. Après avoir entouré la perceuse de plastique pour empêcher les projections, Steve la mit en marche et l’enfonça dans le seau, encore et encore, pulvérisant les morceaux.
A une heure du matin, couvert de sueur, il se redressa pour regarder les huit grands sacs de supermarché gonflés par une pâte rouge impossible à identifier. »

Les lames, Editions Pocket, 576 pages, format Poche