Temps de lecture Prix Difficulté On aime... Date de sortie
9 h 7,30 € 1/5 4/5 2015

LE PITCH

Anne Capestan est un flic brillant et ambitieux. Seulement voilà, elle a eu la gâchette un peu facile sur une affaire et se voit placardisée. Pas n’importe quel placard, cela dit. Un placard rempli de tous les rebuts de la police, ceux dont on ne sait plus quoi faire et qu’on ne peut pas vraiment virer. Le 36 te colle tout ce petit monde dans un appartement au cinquième étage d’un immeuble, leur refile le mobilier qu’on n’a pas réussi à fourguer à la vente de charité de la police et des vieux cartons d’affaires non résolues. Normalement, ils ne devraient pas faire de trop de bruit et se faire oublier. Normalement…

SI TU VEUX MON AVIS…

Ce roman est un cadeau, un régal, une sucrerie. Avec « Poulets grillés », Sophie Hénaff t’offre sur un plateau un petit bijou d’humour et de simplicité. Tu ne mettras pas longtemps à t’attacher à cette brigade de bras cassés. Le porte poisse, l’amoureux inconsolable, le vieux briscard qui biberonne toute la journée, la scénariste à succès en Lexus et Louboutin, l’hypotrophié du cervelet, tous bordeline, tous hyper attendrissants. Le 36 ne veut plus d’eux, mais ils bougent encore et c’est tant mieux parce que tu vas les adorer.

Des scènes truculentes, des dialogues dignes d’un Audiard, des situations rocambolesques, j’ai aimé me retrouver dans cette famille tous les jours, j’ai ri avec eux, d’eux parfois aussi, j’avoue. Ce roman m’a collé la banane pendant tout le temps de ma lecture, qu’est-ce que ça fait du bien ! « Poulets grillés » est un polar détendu et léger à dévorer sans hésiter.

UN PETIT MORCEAU…

« — À moi, une brigade ?
— Il s’agit d’un programme particulier, expliqua Buron, l’air vague. Dans le cadre de la restructuration de la police visant à optimiser le rendement des différents services, une brigade annexe a été créée. Elle sera directement placée sous mon autorité et regroupera les fonctionnaires les moins orthodoxes… Très bien, Capestan, je vous résume la chose : on nettoie la police pour faire briller les statistiques. Les alcoolos, les brutes, les dépressifs, les flemmards et j’en passe, tout ce qui encombre nos services mais qu’on ne peut pas virer, on le rassemble dans une brigade et on l’oublie dans un coin. Sous votre commandement, en septembre…
Un placard. Tout simplement. Très grand modèle. Une poubelle, plutôt. Une unité de répudiés, la poulaille honteuse du département, tous unis dans une benne à ordures. Et elle était la cerise sur le radeau, la chef…
— Capestan. La plupart sont hors circuit depuis des années. Vous n’avez aucune chance de les voir, je ne parle même pas de les faire travailler. Ils n’existent plus pour la police, ce sont des noms, sans plus. Si certains passent dans les locaux, ce sera pour piquer les stylos. Ne vous faites aucune illusion.« 

Poulets grillés, Éditions Le Livre de Poche, 336 pages, format poche.